Former une nouvelle génération d'entrepreneurs agricoles

"Implantation"

L’Université d’Agriculture de Kétou (UAK), située au Sud-Est du Bénin, est implantée pour l’instant dans trois communes : communes de Kétou et de Sakété (Département du Plateau) et dans la vallée de l’Ouémé, commune d’Adjahoun (Département de l’Ouémé).

L’administration rectorale est située à Awaï (à 4 km du centre ville) dans la ville de Kétou et le principal campus pédagogique (6 UFR sur 8) situé à Idigny (à 18 km du centre ville de Kétou), un arrondissement de la commune de Kétou.

Les communes de Sakété et d’Adjohoun abritent chacune une UFR.

La proximité de l’UAK avec l’Université d’Agriculture d’Abéokouta au Nigéria, constitue un élément d’intégration et de coopération Sud-Sud. Cette proximité va favoriser le développement de l’agrobusiness pour servir de cadre de référence pour des échanges d’étudiants et de compétences.

  • COMMUNE DE KETOU

La commune de Kétou est une région à climat soudano-guinéen et constitue une zone de transition agricole. Située à 89 mètres d'altitude, la ville de Kétou a pour coordonnées géographiques [Latitude: 7° 21' 29'' Nord; Longitude: 2° 36' 27'' Est]. On y retrouve une mosaïque de végétaux et de formation végétale caractéristique du Bénin. Il en est de même des sols. Kétou est une véritable région-carrefour entre Savè, proche de Bohicon ou Abomey situés au centre du Bénin. C’est un véritable carrefour culturel et un lieu de formation agricole situé dans une zone tampon représentative de l’agro-climat du nord et du sud du Bénin. Kétou est donc une commune béninoise, située dans le département du Plateau. Elle est divisée en six arrondissements (Adakplamè, Idigny, Kétou-centre, Kpankou, Odomèta et Okpomèta) eux-même subdivisés en 28 villages et 10 quartiers de ville. Le chef-lieu de la Commune est Kétou. La ville s'étend sur 2183 km2 et compte 156 497habitants depuis le dernier recensement de 2013de la population (RGPH4 - 2013). Kétou se situe dans la partie sud du Bénin, à 100 km au nord de Porto-Novo, et à 140 km de Cotonou (capitale économique du Bénin). Entourée par Covè et Adja-Ouerè, la ville deKétou est située à 63 km au Nord-Est de Bohicon.

Kétou est une cité pleine d'histoire. Kétou, l'un des plus anciens royaumes du Bas-Bénin fut fondé, vers le XIIIe siècle par un prince descendant d'Odudua lui-même fondateur légendaire du premier royaume Yoruba dont le berceau est précisément à Ile-Ifè dans l'Ouest du Nigeria..

Cité historique, Ketou possède plusieurs sites d’intérêt touristique (forêts marécageuses, forêt de Dogo-Kétou avec une diversité de faune et de flore, le musée guèlèdé, la porte magique..). L’industrie touristique bénéficie de plusieurs hôtels et auberges, dont un de bon standing à savoir «Résidences Céline Hôtel Kétou» A Kétou, vous trouverez également une multitude d’activités de détente et de loisirs.

La visite de Ketou s’articule autour des sites suivants :

- le Palais Royal ;

- le musée Akaba Idena (la porte magique), où on retrouve les fortifications de la ville, l’ancienne entrée unique du royaume ainsi que de nombreux autels religieux et sculptures Yoruba ;

-le fétiche Aïtan-Ola, enterré sous un tas d’ordures sacré, du haut duquel on a une vue imprenable de la ville ;

- les marchés de la ville, très animés et dont le plus grand est le marché Assena.

En outre, on peut trouver sur place un grand nombre de danses et de cérémonies religieuses Yoruba (culte Orisha), comme les masques Gueledes (classés au patrimoine culturel mondial de l’UNESCO), les Eguns, etc… Également, les traditions de Ketou influencent fortement les religions africaines du Brésil. On trouve notamment le Candomblé Ketu dans la région de Salvador de Bahia.

L’activité dominante de Kétou est l’agriculture, l’élevage et la pêche avec 65,1% de la population active, suivie de loin par le commerce et la restauration (19%) et les ouvriers et manœuvres non agricoles (10,1%). La commune de Kétou est dotée d’un fort potentiel économique favorisé par la disponibilité des terres fertiles.

Plusieurs religions sont pratiquées à Kétou, dont les plus importantes sont l’animisme, le christianisme et l’Islam. Les deux groupes socio linguistiques majoritaires sont les Yoruba et les Fon.

La danse des Guèlèdè a lieu à la fin des récoltes, et lors d’événements importants comme les naissances, décès, mariages ou en cas de sécheresse ou d’épidémie. Elle se déroule sur une grande place publique. La danse des Guèlèdè se fait en deux temps pour les grandes cérémonies : la danse de jour et la danse de la nuit.

  • COMMUNE DE SAKÉTÉ

La Commune de Sakété est située au sud-Ouest du Département du Plateau. La ville de Sakété est à 36 km au nord de Porto-Novo (capitale politique), et à 70 km de Cotonou (capitale économique). D’une superficie de 432 km² représentant 0,37% de la superficie nationale et compte 35 villages administratifs et 22 quartiers de ville répartis dans six arrondissements à savoir : Aguidi, Ita-Djèbou, Sakété I, Sakété II, Takon et Yoko. Sakété jouit d’un climat de type guinéen avec deux saisons sèches et deux pluvieuses. Située sur le plateau de Pobè–Sakété, la commune de Sakété a un relief peu accidenté entaillé par endroits par de petites et moyennes dépressions aux pentes très peu marquées qui donnent lieu à des zones marécageuses.

La population totale de la Commune Sakété s’élève à 114.200 habitants (RGPH4- 2013). De nos jours, il existe une mosaïque d’ethnies qui cohabite dans la commune de Sakété. Les groupes sociolinguistiques majoritaires sont les Yoruba et les Fon. Une diversité d’activités économiques se pratique dans la commune de Sakété, notamment l’agriculture et le commerce. L’agriculture est orientée vers les cultures vivrières telles que les céréales, les tubercules et les légumineuses. Les cultures de rente sont les produits issus de l’exploitation du palmier à huile, du raphia, des arbres fruitiers et des plantations de bois.

La commune de Sakété regorge d’attraits touristiques non négligeables : danses et cultes traditionnels variés, sites historiques, palais royaux, musée, forêts sacrées et classées abritant une faune diversifiée. Plusieurs religions sont pratiquées à Sakété, dont les plus importantes sont l’animisme, le christianisme et l’Islam.

  • COMMUNE D’ADJOHOUN

La commune d’Adjohoun est située dans la vallée du fleuve Ouémé, au centre du Département de l’Ouemé. La ville d’Adjohoun est située à 32 km de Porto-Novo (Capitale politique du Bénin) et à 62 km de Cotonou (Capitale économique). La superficie totale de la Commune est d’environ 308 km2 et compte 60 955 habitants (RGPH4-2013).

Le climat d’Adjohoun est de type guinéen avec deux saisons pluvieuses et deux saisons sèches. La présence de la plaine d’inondation, favorise deux cycles de cultures normales et une culture de contre saison. Il existe de petites forêts reliques, chargées d’histoire. La forêt communautaire marécageuse deTogbota (10 ha environ) a connu des actions d’aménagement où abrite une méta population de singe à ventre rouge (Cercopithécus e. erythogaster) localement appelé ZIN KAKA. ), une espèce endémique du Dahomey Gap. Au titre des ressources naturelles, on peut mentionner l’existence d’une source thermale à Gogbo. Le territoire de la Commune dispose d’un réseau hydrographique dense dont le plus important cours d’eau est le fleuve Ouémé. Au nombre des activités économiques, la pêche continentale et artisanale, et la pisciculture sont très développées. Les groupes sociolinguistiques majoritaires sont les fon.

 Université  Nationale d 'Agriculture BP 43 Kétou, Bénin | Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. |

Tél:+229 20 25 33 52 | Fax: 20 25 33 52